Les adjoints au quotidien

Prendre en charge l'activité de PDA  Abonné

Par
David Paitraud -
Publié le 23/10/2017
Des adjoints racontent comment et pourquoi ils ont accepté de prendre en charge totalement ou partiellement l'activité de PDA au sein des officines où ils exercent.
Le développement de la PDA en officine conduit des adjoints à s'impliquer dans cette activité particulière, quitte à délaisser le comptoir. Un choix motivé par la curiosité, la nouveauté qu'offre cette forme d'exercice, mais aussi la conviction d'accompagner efficacement les patients. Et, cerise sur le gâteau, d'éprouver une satisfaction professionnelle.
PDA2

PDA2
Crédit photo : phanie

pda

pda
Crédit photo : phanie

Il y a des témoignages qui font plaisir à entendre ; ceux de Camille Devienne, Mathilde Viel et Jérémy Rondan en font partie. Adjoints aux quatre coins de la France, ces trois pharmaciens ont un point commun, la PDA (préparation des doses à administrer). Au sein de l'officine où ils exercent, c'est à eux que la préparation des piluliers a été confiée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte