Pas d'effet sur le gaspillage  Abonné

Par
Christophe Micas -
Publié le 26/06/2017
Au sein de la chaîne du médicament, des voix s’élèvent pour dénoncer la dispensation des médicaments à l’unité qui, selon elles, ne réglera pas le problème du gaspillage.

« Chaque pharmacien mesure les perturbations que la délivrance à l’unité provoquerait dans notre exercice quotidien, les risques d’erreur, la perte de temps, les surcoûts, pour des bénéfices de santé hypothétiques », estime le président de l’Association de pharmacie rurale (APR), Albin Dumas, dans un éditorial de l'édition de mai du magazine de son association.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte