Réforme des pharmacies au Royaume-Uni

Les pharmacies en ligne gagnent du terrain  Abonné

Par
Denis Durand de Bousingen -
Publié le 06/02/2020
Alors que les pharmacies « physiques » sont durement touchées par la baisse de 20 % de leurs rémunérations amorcée depuis 2017, les pharmacies virtuelles ont affiché, en 2019, une santé et une progression spectaculaire.

Les deux principales chaînes de pharmacie britanniques, Lloyds et Boots, ont annoncé chacune la fermeture de 100 à 200 officines jugées non rentables, après en avoir déjà fermé plusieurs en 2018 et 2019. Lloyds, détenue par le groupe Mc Kesson, a subi l’an dernier un recul de 8,5 % de son chiffre d’affaires et une chute de son bénéfice.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte