À la Une

La BPCO redonne du souffle à l'officine  Abonné

Par
Publié le 28/11/2019
Repérage, consultation de prévention ou encore suivi à domicile… L’association Santé respiratoire France* identifie clairement les pharmaciens d'officine parmi les acteurs privilégiés pour intensifier le dépistage et le suivi au quotidien des patients atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Reste à convertir ces pistes d’action en expérimentations au sein des URPS.
respi

respi
Crédit photo : ADAM GAULT/SPL/PHANIE

Deux ans exactement après la publication du livre blanc intitulé « Faire de la BPCO une urgence de santé publique pour le quinquennat » (voir « Le Quotidien du pharmacien » N° 3390 du 20 novembre 2017), l’association Santé respiratoire France (ex-Association BPCO), cosignataire de ce texte, lance une nouvelle offensive sous forme de sept propositions « concrètes et innovantes » pour améliorer la prise en

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte