Intoxications par des champignons : 460 cas dont 16 graves et un mortel

Par
Didier Doukhan -
Publié le 17/10/2014

Cette année, compte tenu des conditions météorologiques estivales pluvieuses, la saison des champignons a commencé plus précocement. Ainsi, depuis le début de la surveillance saisonnière (30 juin), 16 cas graves, dont un mortel, ont été observés. Au total, en 2014, 460 cas d’intoxication par des champignons ont été enregistrés par les Centres antipoison et de toxicovigilance (CAPTV) entre le lundi 30 juin et le dimanche 21 septembre (de la semaine 27 à la semaine 38). Un nombre d’intoxications hebdomadaires variant de 35 à 75 a été observé pendant 8 semaines consécutives, de mi-juillet à la première semaine de septembre (semaine 29 à 36). Ce nombre est inférieur à 30 cas d’intoxication depuis la semaine 36. L’InVS réalise une surveillance annuelle des intoxications par des champignons depuis 2010, à partir des cas enregistrés par les CAPTV et du réseau Oscour (réseau de surveillance coordonné des passages aux urgences, couvrant actuellement 80 % des services d’urgences hospitalières). Le réseau Oscour a enregistré 188 passages aux urgences pour intoxication par des champignons pendant la même période (entre le 30 juin et le 21 septembre). Ces cas ont été observés principalement en Midi-Pyrénées (13,6 %), Pays de la Loire (13,1 %) et Rhône-Alpes (13,1 %) mais toutes les régions géographiques sont concernées. Ces nombres sont concordants avec les conditions météorologiques pluvieuses au début de l’été, et le temps plus doux et relativement moins humide depuis mi-septembre.


Source : lequotidiendupharmacien.fr