Chez le médecin  Abonné

Publié le 02/03/2020

Les formes asymptomatiques représentent environ 25 % des cas. Il s’agit alors le plus souvent d’une découverte radiologique fortuite d’un (ou plusieurs) nodule pulmonaire ; le temps de doublement représente un paramètre très évocateur. Le plus souvent, les cancers pulmonaires/bronchiques primitifs sont découverts à un stade avancé, en raison de la survenue tardive des symptômes et de leur caractère aspécifique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte