PLFSS 2018 : ce que prépare le gouvernement

PLFSS 2018 : ce que prépare le gouvernement

Christophe Micas
| 26.09.2017
  • Sécu

Le gouvernement présentera jeudi le premier projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) du quinquennat.

Les syndicats d’officinaux se méfient du budget de la Sécurité sociale pour 2018. Le dernier rapport de la Cour des comptes n’est pas là pour les rassurer. Au-delà de la remise en cause des piliers de l’officine (voir notre article « abonné »), les magistrats insistent sur la nécessité de ne pas relâcher les efforts afin que « le retour à l'équilibre...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 8 Commentaires
 
Dr Gnon Pharmacien 26.09.2017 à 19h10

Retour à l'équilibre c'est une blague , ça arrive jamais , tout le monde y croit ! Pas en faisant un budget prévu pour être dépassé et probablement pas en développant de nouvelles dépenses . Si on Lire la suite

Répondre
 
claude l Médecin ou Interne 26.09.2017 à 17h22

c'est magique ,je te prends d'un côté pour donner de l’autre........!

Répondre
 
GUILLAUME N Pharmacien 26.09.2017 à 23h08

Bonsoir,
non, c'est prouvé, usé et abusé depuis longtemps par les différents gouvernement. La solution appliquée?
Faire un trou pour boucher un autre trou, c'est mathématique qu'on vous dit. Vous Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 27.09.2017 à 13h47

Rien d'étonnant, c'est le principe de la sécu, de l'Etat, ils appellent ça du financement solidaire (solidarité) ; il s'agit en fait de partage forcé de ressources (pas les mêmes pour tout le monde) Lire la suite

Répondre
 
Thilo D Pharmacien 26.09.2017 à 16h57

Et en même temps on fait cadeau aux médecins de consultations complexes et très complexes d'un coût prévisionnel d'1 milliard par an...

Répondre
 
LAURIANNE M Pharmacien 26.09.2017 à 17h20

a 23 euros la consultation "normale", le médecin est mal employé. Une vraie utilisation de ses compétences passerait par des consultations de 30 min minimum, payées 55/60 euros, pendant laquelle il Lire la suite

Répondre
 
claude l Médecin ou Interne 26.09.2017 à 17h46

C'est normal ,le Français n'est pas préparé à ce qui l'attends.....
Quand au reste bobologie,rhume,renouvellement d'ordonnances de + de 5 boites,c'est vrai il faut délégué cela aux infirmières,elles Lire la suite

Répondre
 
BENOIT R Pharmacien 26.09.2017 à 16h52

On peut s'attendre au pire. Notre ministre ou plutôt " la ministre des médecins " a clairement annoncé vouloir faire 1 MILLIARD d'euros d'économie sur le médicament.
Après le rapport accablant de la Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires