Entretiens rémunérés, label MAD, plateforme logistique… - Giphar : un réseau en ébullition

Entretiens rémunérés, label MAD, plateforme logistique…Giphar : un réseau en ébullition

Marie Bonte
| 21.09.2017

Lancé depuis un an dans une nouvelle stratégie conjuguant missions de santé et économie de l’officine, le groupement Giphar poursuit sa trajectoire en s’alliant avec l’assureur Malakoff Médéric pour lancer une expérimentation d’entretiens non conventionnels mais rémunérés dans les Hauts-de-France. Un pas décisif à l'heure où le groupement se dote par ailleurs d’un label en MAD, d’une nouvelle plateforme logistique ainsi que d’une activité de laboratoire.

  • jean baptiste de coutures
  • labo giphar

La santé tous azimuts. Après avoir signé son concept Pharmacien Giphar Santé 360 ° lors de son forum 2016, (« Le Quotidien du pharmacien » du 29 septembre 2016), le groupement Giphar ouvre désormais à ses quelque 1 704 titulaires adhérents (1) de nouvelles voies dans le développement de leur métier. Ces perspectives ont été présentées au cours du forum 2017 à Deauville, les 16,17 et 18 septembre.

Le groupement renoue avec les activités de fabrication, en créant...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires