Rapport de la Cour des comptes : un réquisitoire au vitriol contre l’officine

Rapport de la Cour des comptes : un réquisitoire au vitriol contre l’officine

Marie Bonte
| 20.09.2017
  • cour des comptes

Le nouveau rapport de la Cour des Comptes sur l’application des lois de financement de la sécurité sociale pointe le surdimensionnement du réseau officinal et accuse sans ambages la profession de renchérir le coût de la distribution du médicament. Tout comme il la soupçonne d’entretenir l’opacité sur ses revenus qui dépasseraient de 2 milliards la rémunération réglementée.

Pas moins d’un quart du rapport sur l’application des lois de financement de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 22 Commentaires
 
NICOLE B Pharmacien 15.12.2017 à 19h31

La cour des comptes est un ramassis de politicards surpayés à la solde du gouvernement ,
Que pouvions attendre de cette institution ?

Répondre
 
CH G Pharmacien 26.09.2017 à 18h03

La cour de comtes n'est pas politique, a priori, c'est un ramassis de bons élèves formés sur les bancs de l'ENA qui sont quelque peu influencés par les lobbies de la grande distribution et de la Lire la suite

Répondre
 
DOMINIQUE S Pharmacien 23.09.2017 à 15h08

il y a quelques années, une étude avait été faite sur l'éventuel rachat des officines par l'assurance maladie au prix du marché , ainsi que l'instauration d'un salaire très confortable pour les Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 22.09.2017 à 15h07

Cher pour de la petite distribution : tout à fait ! MAIS on n'en fait PAS . On fait de la délivrance autorisée sécurisée en fonction de paramètres de santé et des prestations de santé publique ( dont Lire la suite

Répondre
 
f xavier h Pharmacien 22.09.2017 à 07h42

Énarque de mes 2....
Viens vivre ma vie 1 journée ... juste une.

Et tu verras , tout ce que je fais gratuitement Pour le bien de la collectivité

Et tu verras que notre rémunération n est pas g Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires