Pharmacies en ligne - L’Italie joue les gendarmes

Pharmacies en ligneL’Italie joue les gendarmes

Ariel F. Dumont
| 11.09.2017

Face à la contrefaçon, très présente sur la Toile, et à la multiplication des officines illégales, l’Italie, qui a finalement transcrit la directive européenne en 2015, a décidé de jouer les gendarmes.

  • visuel

En juillet 2015, l’Italie a finalement levé le flou juridique sur les pharmacies virtuelles en décidant de respecter la directive européenne 2011/62 sur la vente de médicaments en ligne. Depuis, comme en France, les officines en lignes doivent être adossées à des pharmacies servant de garantie. « Il faut être propriétaire d’une officine pour ouvrir une pharmacie en ligne. Cette mesure permet théoriquement, d’éviter les dérapages qui restent malheureusement trop nombreux ...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
besset

« Continuez à substituer, même en cas d'égalité des prix ! »

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), appelle les confrères à continuer la substitution, même en cas d'alignement des prix du princeps sur les génériques, « pour la survie de... 7

Partenaires