Ouverture du capital : la Pologne fait marche arrière

Ouverture du capital : la Pologne fait marche arrière

Marie Bonte
| 29.06.2017
  • Pharmacie Pologne

Il sera désormais impossible aux investisseurs non-pharmaciens d’acquérir une officine en Pologne. Ce retour de la pharmacie dans le giron des diplômés signe l’arrêt de la dérégulation sauvage de ce marché après la chute du rideau de fer.

À l’instar de la Hongrie, de la Roumanie et de la Lettonie, la Pologne fait elle aussi marche arrière. Après avoir libéralisé son marché de la pharmacie aux lendemains de l’éclatement du monde communiste, elle rend désormais le réseau...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
tire-lait

À la Une DM : prix écrasés, pharmaciens étranglés Abonné

En diminuant de 37 % les tarifs des tire-lait, l'assurance-maladie porte un nouveau coup aux dispositifs médicaux en pharmacie. Paradoxal, car cette mesure met en jeu la rentabilité de cette activité officinale à l'heure où les pharmaciens sont invités à accompagner le virage ambulatoire de la médecine de demain. 3

Partenaires