Crainte de dumping social en Suisse - Des pharmaciens français ne sont pas les bienvenus à Genève

Crainte de dumping social en SuisseDes pharmaciens français ne sont pas les bienvenus à Genève

Marie Bonte
| 29.05.2017

Le débat fait rage au sein de la pharmacie genevoise. En cause, l’emploi de pharmaciens français, pratique dénoncée par certains partis conservateurs, partisans de la préférence nationale. Cependant, à y regarder de plus près, ces diplômés français sont avant tout un prétexte pour nourrir la polémique sur une officine, inaugurée le mois dernier dans l’enceinte des hôpitaux universitaires.

  • Phama24 Genève
  • pharmacie

L’embauche de pharmaciens français à Pharma24, la nouvelle pharmacie des hôpitaux universitaires de Genève (HUG), suscite une bataille politique. « Trois d’entre eux sont frontaliers », dénonce l’UDC-Genève, un parti qui prône la préférence nationale.

Deux pharmaciens sont effectivement diplômés de la faculté de Montpellier et de celle de Lille, une préparatrice a également été formée en France. Certains pharmaciens de l’officine sont, quant à eux, helvétiques mais...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
tire-lait

À la Une DM : prix écrasés, pharmaciens étranglés Abonné

En diminuant de 37 % les tarifs des tire-lait, l'assurance-maladie porte un nouveau coup aux dispositifs médicaux en pharmacie. Paradoxal, car cette mesure met en jeu la rentabilité de cette activité officinale à l'heure où les pharmaciens sont invités à accompagner le virage ambulatoire de la médecine de demain. 3

Partenaires