Pharmacovigilance - Le stérilet Mirena sous le feu des réseaux sociaux

PharmacovigilanceLe stérilet Mirena sous le feu des réseaux sociaux

Didier Doukhan
| 18.05.2017

La multiplication des plaintes d'utilisatrices du stérilet Mirena, notamment diffusées par les réseaux sociaux, met la pression sur les autorités sanitaires européenne et française. L'ANSM, qui note elle aussi le nombre croissant des effets indésirables observés se dit « attentive à cette augmentation des déclarations et à l’apparition de nouveaux signaux ».

« Douleurs abdominales ou dorsales, acné ou autre problème de peau, tension des seins, maux de tête, migraine, pertes vaginales, dépression, nervosité, baisse de la libido, nausées, prise de poids, œdèmes… » Tels sont quelques-uns des effets indésirables présents dans le résumé des caractéristiques produit du stérilet Mirena (Bayer). Problème, cette liste ne serait pas suffisamment prise au sérieux par les prescripteurs. Ce sont des patientes mécontentes qui ont les...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
besset

« Continuez à substituer, même en cas d'égalité des prix ! »

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), appelle les confrères à continuer la substitution, même en cas d'alignement des prix du princeps sur les génériques, « pour la survie de... 7

Partenaires