Prévoyance et complémentaire en officine - La branche lance un appel d’offres

Prévoyance et complémentaire en officineLa branche lance un appel d’offres

Fabienne Rizos-Vignal
| 18.05.2017

Le dispositif de désignation censuré et arrivant à son terme, les partenaires sociaux de la branche officine jouent la carte de la concurrence, via un appel d’offres, avant de conclure une recommandation.

Alors que les clauses de désignation ont été jugées en 2013 contraires à la Constitution, la branche de la pharmacie d'officine n’avait pas remis en cause la gestion du régime de prévoyance et de frais de soins de santé précédemment confiée à Klésia.

Cette situation ne pouvait être que transitoire avec l’échéance, en 2017, des derniers contrats collectifs en cours, c'est-à-dire ceux des salariés cadres et assimilés de l’officine. Pour rappel, les contrats collectifs des salariés non...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
besset

« Continuez à substituer, même en cas d'égalité des prix ! »

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), appelle les confrères à continuer la substitution, même en cas d'alignement des prix du princeps sur les génériques, « pour la survie de... 7

Partenaires