Une pharmacie auvergnate victime d'une cyberattaque

Une pharmacie auvergnate victime d'une cyberattaque

Didier Doukhan
| 17.05.2017
  • virus informatique

Une officine de Saint-Éloy-les-Mines (Puy-de-Dôme) a vu son système informatique infecté lors d'une cyberattaque. Panne de LGO et de caisse ont perturbé le fonctionnement de la pharmacie durant trois jours.

La mésaventure survenue à Prune Boudet, titulaire à Saint-Éloy-les-Mines (Puy-de-Dôme), est relatée par le quotidien « La montagne ». En ouvrant son officine le matin du 10 mai, la pharmacienne a très vite compris qu'elle avait été...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 5 Commentaires
 
PHILIPPE D Pharmacien 17.05.2017 à 17h46

Et concrètement cela s'est résolu comment ?

Répondre
 
JEAN FRANCOIS C Pharmacien 17.05.2017 à 18h28

La sauvegarde a été mise en place rapidement ou était-t-elle aussi cryptée?, car 2 jours cela me parait long pour remettre le logiciel et la sauvegarde.
Des données complétement perdues?

Répondre
 
claude l Médecin ou Interne 17.05.2017 à 19h05

Non pas perdues mais récupérées..........bien souvent on en trouve dans le recyclage des machines jetées!
On devrait faire une e- section par des techniciens réparateurs informatiques,qui Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires