Champix désormais remboursé à 65 %

Champix désormais remboursé à 65 %

Charlotte Demarti
| 27.04.2017
  • Champix

La varénicline (Champix) vient d’obtenir son remboursement, selon un arrêté publié au « Journal officiel ».

Bonne nouvelle pour la prise en charge du sevrage tabagique : le Champix (varénicline) est désormais remboursé à 65 %, « en seconde intention, après échec des stratégies comprenant des substituts nicotiniques chez les adultes ayant une forte dépendance au tabac (score au test de Fagerström supérieur ou égal à 7) », comme l’indique le « ...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
LAURIANNE M Pharmacien 28.04.2017 à 17h01

On le rembourse alors qu'on devrait plutot aller vers un retrait d'AMM. Pfizer a du avoir quelques frais de "marketing" ou "congrès".

Répondre
 
JEAN-GABRIEL P Pharmacien 27.04.2017 à 17h28

Un médicament dont les effets indésirables sont graves , que l'on se permet de rembourser et à 65% en plus..!! Cherchez l'erreur et les responsables...!!!

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires