Après le rachat de Merial par Boehringer Ingelheim - La santé animale comme cheval de bataille

Après le rachat de Merial par Boehringer IngelheimLa santé animale comme cheval de bataille

Mélanie Maziere
| 24.04.2017

Propulsé de la 6e à la 2e place mondiale en santé animale, l’Allemand Boehringer Ingelheim compte bien capitaliser sur le rachat de Merial au Français Sanofi. Une acquisition qui l’ancre plus profondément dans la pharmacie vétérinaire, même si l’essentiel de ses activités reste le médicament humain de prescription.

  • chat

Depuis le 1er janvier 2017, c’est officiel, Merial s’intègre pleinement à Boehringer Ingelheim. Si les premiers mois semblent avoir évité les habituels effets secondaires des fusions-acquisitions (mutualisation des coûts et conséquence sur les forces vives), l’intégration pleine et entière se fera au fil du temps. « En tant qu’entreprise, Merial est absorbée par Boehringer Ingelheim, mais les deux marques continuent à cohabiter pour le moment. Boerhinger est surtout connu par les...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
formation

DPC : 88 % des titulaires se sont formés sur 3 ans

Plus de 24 000 titulaires ont effectué au moins une formation validant pour le DPC sur la période triennale 2017-2019. L’heure du bilan du développement professionnel continu (DPC) a sonné, en cette fin de période triennale... Commenter

Partenaires