À la Une - Les sept sujets qui fâchent

À la UneLes sept sujets qui fâchent

Didier Doukhan, Charlotte Demarti, Marie Bonte, Mélanie Maziere, Christophe Micas
| 20.03.2017

Le premier débat télévisé entre les cinq « principaux »* candidats à l'élection présidentielle se déroulera ce soir sur TF1. À un peu plus d'un mois du premier tour du scrutin, « le Quotidien » a recensé les sujets qui polluent l'exercice de la pharmacie et que la profession aimerait voir pris en compte par le prochain président de la République.

  • colère

Stop aux grands conditionnements !

Pour les syndicats, c’est clair, il faut mettre fin aux grands conditionnements. Les emballages trimestriels « n’apportent rien à la santé publique », affirme Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO). « Ils incitent au gaspillage et n’améliorent pas l’observance, tout en entraînant des gestions de stocks inutiles », explique-il. « On ne comprend plus bien ce qui est bon pour...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
PACES

À la Une Études de santé : la réforme décryptée Abonné

À la rentrée 2020, le numerus clausus ne sera plus. Pour adapter les compétences aux besoins actuels du système de santé, notamment, la PACES cédera sa place à deux parcours qui doivent également permettre à des profils plus diversifiés d'avoir accès aux études de santé. Si les syndicats étudiants saluent l'intention, ils appellent désormais les universités à jouer le jeu jusqu'au bout. Commenter

Partenaires