Nouvelle mission - Le retour des TROD

Nouvelle missionLe retour des TROD

Charlotte Demarti
| 05.01.2017

L’histoire de la réalisation des TROD à l’officine tient de la saga. Ce droit, octroyé aux pharmaciens en juin 2013, leur est retiré dix mois plus tard, après le recours devant le Conseil d’État d’un syndicat de biologistes, fortement opposé aux TROD en pharmacie. En août 2016, ce droit leur est restitué. Mais les attaques continuent.

  • trod

Tout commence le 11 juin 2013, où l’usage des tests rapides d'orientation diagnostique (TROD) est autorisé à l’officine. Le pharmacien peut alors réaliser 3 types de TROD : les tests capillaires d'évaluation de la glycémie, les tests oropharyngés des angines à streptocoque du groupe A et les tests nasopharyngés de la grippe.

Mais le 8 avril 2015, le Conseil d’État annule l'arrêté du 11 juin 2013. La raison ? Un vice de forme repéré par le Syndicat national des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à Malo-lès-Bains-0

Le tour de France des pharmacies Étape à Malo-lès-Bains

Pendant tout le mois d’août, nous vous avons proposé de sillonner les routes de France à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Pour cette quatrième et dernière étape de notre tour de France des pharmacies, nous jetons les amarres à Malo-lès-Bains, dans l'officine de Jean-Michel Wargnez. Commenter

Partenaires