Dépistage des maladies cardio-vasculaires - Les pharmaciens en première ligne

Dépistage des maladies cardio-vasculairesLes pharmaciens en première ligne

Jacques Gravend
| 03.11.2016

Les pharmacies du bassin Lens-Hénin ont pour objectif de contacter plus de mille personnes à risque d'une maladie cardiovasculaire : notre vrai rôle d'intermédiaire, estime une pharmacienne participante.

  • Dépistage

« Notre métier est surtout médical, rappelle Sylvie Mullie. Participer à cette opération de dépistage des maladies cardiovasculaires à l'officine permet de le rappeler fortement, et de nous différencier du côté mercantile, trop souvent mis en avant. » Cette pharmacienne du centre-ville de Lens (Pas-de-Calais) est, en effet, une des quarante-quatre titulaires du bassin Lens-Hénin qui ont démarré cette opération.

Deuxième cause de mortalité en France, troisième cause de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
e-prescription

E-prescription : l'expérimentation française bientôt élargie

La prescription électronique, expérimentée par une centaine de médecins et de pharmaciens dans trois départements, devrait être étendue à d’autres volontaires, toujours dans le même périmètre géographique. L’assurance-maladie... Commenter

Partenaires