Avec un préjudice estimé à 2,2 millions d'euros - Une pharmacienne mise en examen pour escroquerie aggravée

Avec un préjudice estimé à 2,2 millions d'eurosUne pharmacienne mise en examen pour escroquerie aggravée

Anne-Gaëlle Moulun
| 17.10.2016

Une pharmacienne de Saint-Fons, dans le Rhône, a été mise en examen fin septembre pour « escroquerie aggravée ». Le préjudice s'élèverait à 2,2 millions d'euros, un record dans la région. La titulaire nie les faits et plaide des « erreurs de gestion ».

  • assurance

L'affaire a commencé à la suite d'un signalement de la Caisse primaire d'assurance maladie du Rhône. « Elle s'est aperçue que le chiffre d'affaires de l'officine augmentait de façon exponentielle et elle s'est dit qu'il y avait un souci », explique une source judiciaire. Installée depuis 2012 à Saint-Fons, près de Lyon, la titulaire avait en effet augmenté son chiffre d'affaires de 50 % en un an. Après enquête, de nombreuses irrégularités ont été relevées. La pharmacienne...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
coopérative

À la Une Les secrets du succès du modèle coopératif Abonné

Mis durement à l’épreuve au cours des deux dernières décennies, les différents acteurs de la chaîne du médicament semblent résister lorsqu’ils sont organisés sous forme de coopérative. En témoigne la longévité du groupe Astera, à la fois propriétaire de la CERP Rouen, deuxième grossiste-répartiteur français, et du groupement « Les pharmaciens associés », qui fête ses 100 ans cette année. Son... Commenter

Partenaires