Avec un préjudice estimé à 2,2 millions d'euros - Une pharmacienne mise en examen pour escroquerie aggravée

Avec un préjudice estimé à 2,2 millions d'eurosUne pharmacienne mise en examen pour escroquerie aggravée

Anne-Gaëlle Moulun
| 17.10.2016

Une pharmacienne de Saint-Fons, dans le Rhône, a été mise en examen fin septembre pour « escroquerie aggravée ». Le préjudice s'élèverait à 2,2 millions d'euros, un record dans la région. La titulaire nie les faits et plaide des « erreurs de gestion ».

  • assurance

L'affaire a commencé à la suite d'un signalement de la Caisse primaire d'assurance maladie du Rhône. « Elle s'est aperçue que le chiffre d'affaires de l'officine augmentait de façon exponentielle et elle s'est dit qu'il y avait un souci », explique une source judiciaire. Installée depuis 2012 à Saint-Fons, près de Lyon, la titulaire avait en effet augmenté son chiffre d'affaires de 50 % en un an. Après enquête, de nombreuses irrégularités ont été relevées. La pharmacienne...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 1

Partenaires