Almerys condamnée à verser 2000 euros à la FSPF

Almerys condamnée à verser 2000 euros à la FSPF

Marie Bonte
| 18.03.2016
  • Almerys condamnée à verser 2000 euros à la FSPF-1

La société Almerys, plateforme de gestion du tiers payant pour une cinquantaine de mutuelles, avait assigné la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) « pour appel au boycott ». Elle vient d’être déboutée en référé le 16 mars par le tribunal de grande instance (TGI) de Paris. Elle devra par ailleurs verser la somme de 2 000 euros au syndicat de pharmaciens au titre de l’article 700 du code de la procédure civile.

Fin février, Almerys avait entamé...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacie

À la Une Activité officinale : le calme après la tempête

Après avoir connu deux vagues records correspondant l'une à l'afflux de demandes de paracétamol et de renouvellement d'ordonnances, l'autre à des prescriptions insolites en hydroxychloroquine, l'activité officinale est en chute libre depuis dix jours. Comment faire face à cette situation inédite sans trop de casse ? Commenter

Partenaires