Prescription d’hypolipémiants : l’accord préalable toujours d’actualité

Prescription d’hypolipémiants : l’accord préalable toujours d’actualité

Charlotte Demarti
| 11.03.2016
  • Prescription d’hypolipémiants : l’accord préalable toujours d’actualité - 1

Après des plaintes déposées par les laboratoires MSD et AstraZeneca, le Conseil d’état a annulé le 9 mars la mise sous entente préalable des prescriptions de certains hypolipémiants coûteux, pour vice de forme (certains délais de publication n’ayant pas été respectés). Toutefois, l’annulation n’aura aucune répercussion pour les professionnels de santé ni pour les patients, l’Union nationale des caisses d’assurance-maladie (UNCAM) ayant republié, au lendemain de cette annulation, dans les...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacie

À la Une Activité officinale : le calme après la tempête

Après avoir connu deux vagues records correspondant l'une à l'afflux de demandes de paracétamol et de renouvellement d'ordonnances, l'autre à des prescriptions insolites en hydroxychloroquine, l'activité officinale est en chute libre depuis dix jours. Comment faire face à cette situation inédite sans trop de casse ? Commenter

Partenaires