Une stratégie industrielle qui fait débat - Les marques ombrelles accusées de semer la confusion

Une stratégie industrielle qui fait débatLes marques ombrelles accusées de semer la confusion

22.02.2016

En usant de la notoriété d’un médicament pour implanter sous le même nom des dispositifs médicaux, les fabricants gommeraient les limites entre la pharmacie et les autres canaux de distribution.

  • Une marque ne doit pas être trompeuse, rappelle  l’Agence du médicament, qui annonce des contrôles

La sentence est tombée. Le 5 février, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a prononcé la suspension de la fabrication et de la mise sur le marché d’un dispositif médical et de deux cosmétiques. Motif ? Leur teneur en huiles essentielles n’est pas compatible avec leurs statuts, ces trois produits relèvent de la réglementation sur le médicament. Cette décision emblématique pourrait créer un précédent sur un marché qui entretient de plus en plus le...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez 1 Commentaire

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires