A l’officine, les aînés attendent la relève

A l’officine, les aînés attendent la relève

04.06.2015

Pour la quatrième année consécutive, plus d’un quart des jeunes boudent la profession à l’issue de leurs études. Et augmentent ainsi la tension dans les effectifs d’une profession vieillissante.

C’EST un fait, les pharmaciens vieillissent. L’âge moyen de la profession (toutes sections confondues) a pris un mois en l’espace d’un an pour atteindre aujourd’hui, 46,6 ans. Un constat qui souligne avant tout la perte d’attractivité de la profession auprès des jeunes.

Et les difficultés économiques. Alors que la retraite moyenne des pharmaciens s’élève à 1900 euros, 33 % des adjoints intérimaires ont plus de 60 ans, parmi eux, des titulaires venus compléter leur retraite. Sans...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires