Pénurie de vaccins BCG et coqueluche - Pas de risque de rupture pour les enfants à risque

Pénurie de vaccins BCG et coqueluchePas de risque de rupture pour les enfants à risque

Mélanie Maziere
| 09.04.2015

Les vaccins contre la tuberculose (BCG) et la coqueluche connaissent des tensions d’approvisionnement depuis fin 2014. Face aux risques sanitaires que pourraient engendrer de telles pénuries, les autorités sanitaires ont pris des mesures pour assurer la meilleure couverture vaccinale possible. Et, au final, la France ne devrait connaître aucune rupture de stock franche. Un retour à la normale est même prévu avant la fin de l’année.

  • Une politique vaccinale ciblée

C’EST UN PARADOXE. Les vaccins sont souvent critiqués. Mais quand ils viennent à manquer, l’angoisse monte dans la population. Au comptoir, il faut rassurer, alors même que l’on a rarement de visibilité sur leur retour dans le circuit de distribution. C’est exactement la situation à laquelle sont confrontés les pharmaciens depuis plusieurs mois avec les tensions d’approvisionnement rencontrées sur les vaccins BCG et coqueluche. Les autorités sanitaires ont pris la menace très au sérieux...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires