Les autotests VIH sur Internet à bannir

Les autotests VIH sur Internet à bannir

Charlotte Demarti
| 17.02.2014
  • Les autotests VIH sur Internet à bannir-1

Alors que les autotests de dépistage du VIH ne sont pas encore disponibles sur le marché français, certains sites internet proposent déjà ce type de tests, prétendant bénéficier du marquage CE. L’ANSM met en garde contre ces tests dont aucun n’a obtenu le marquage CE. « D’une part, ils n’ont pas fait la preuve de leur capacité à dépister convenablement le VIH et d’autre part, la qualité de ces tests n’est pas connue », prévient-elle. Dans l’attente de la mise sur le marché d’autotests VIH marqués CE conformément à la réglementation, l’ANSM incite donc le grand public à ne pas acheter ces dispositifs illicites sur Internet et à se tourner vers les autres modalités de dépistage du VIH actuellement en vigueur en France.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bilan médication

À la Une Bilan de médication : en route vers l'observance Abonné

Le bilan partagé de médication ne semble pas encore être un acte très répandu dans les officines. Prévu par l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique signé en juillet 2017, l’arrêté définissant ses modalités de mise en œuvre n’est paru au « Journal officiel » qu’à la mi-mars. Mais déjà, de nombreux officinaux manifestent leur intérêt pour les formations qui lui sont dédiées. Commenter

Partenaires