Un projet de l’URPS pharmacien d’Ile-de-France - Contraception : les Franciliens en première ligne

Un projet de l’URPS pharmacien d’Ile-de-FranceContraception : les Franciliens en première ligne

02.07.2012

Le président de l’union régionale des professionnels de santé (URPS) pharmacien d’Ile-de-France, Renaud Nadjahi, expose les grandes lignes des projets régionaux de santé mis en place par l’agence régionale de santé (ARS). L’occasion de rappeler l’implication des officinaux dans la contraception et de présenter les grandes lignes du projet préventif que vont proposer nombre de pharmacies franciliennes au début de l’année prochaine.

« IMPLANTS, pilules, stérilet, diaphragme… Pas moins de quatorze moyens de contraceptions sont aujourd’hui disponibles sur le marché français. » Une variété pourtant mal connue des Français(es), qu’ils soient patients ou professionnels de santé. Et cette méconnaissance tend même à devenir un véritable problème de santé publique, puisque « chaque année quelque 360 000 interruptions volontaires de grossesse (IVG) sont recensées en France », explique Renaud Nadjahi, président de l’union...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Partenaires