Une enquête prospective sur l’emploi dans les pharmacies - De 3 000 à 12 000 postes menacés

Une enquête prospective sur l’emploi dans les pharmaciesDe 3 000 à 12 000 postes menacés

30.04.2012

À la demande de la Commission paritaire nationale de l’emploi et de la formation professionnelle (CPNEFP) de la pharmacie d’officine et de l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les professions libérales (OMPL), un cabinet spécialisé a réalisé une enquête prospective sur l’emploi dans les pharmacies d’officine. Quels que soient les scénarios, les résultats sont pessimistes avec, à la clé, plusieurs milliers de postes supprimés. Explications.

RIEN NE VA PLUS. Après plusieurs années économiquement difficiles, l’officine accuse le coup. Et ses salariés aussi ! Selon l’étude réalisée par le cabinet Ithaque, entre 3 000 et 12 000 emplois liés aux officines devraient disparaître, d’ici à l’horizon 2015. Une perspective peu réjouissante que l’auteur de l’étude, Rémy Debeauvais, explique par « un contexte économique âpre, dont les causes structurelles vont continuer à produire des effets négatifs pendant encore deux ans ». En clair,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Être adjoint en 2017-0
Dossier web

Être adjoint en 2017

Entretien pharmaceutique, dépistage, conciliation médicamenteuse... Les adjoints peuvent s'investir dans de nombreuses missions. Ils peuvent aussi, depuis quelques mois, acquérir jusqu'à 10 % des parts d'une officine dans laquelle ils exercent.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.