Semaine européenne de la vaccination - L’alerte rouge

Semaine européenne de la vaccinationL’alerte rouge

28.04.2011

La Semaine européenne de la vaccination a débuté mardi, alors que la rougeole, thème prioritaire pour la troisième année consécutive, flambe. Le ministère de la Santé mobilise en faveur de la vaccination. Nora Berra appelle chacun à la responsabilité et demande aux professionnels de santé de montrer l’exemple. Une réflexion globale sur la stratégie vaccinale va être ouverte, avec la participation des médecins.

  • 1,3 million d'enfants et de jeunes adultes ne sont pas vaccinés contre la rougeole

« J’EN APPELLE, une nouvelle fois, à la responsabilité et à l’esprit de solidarité et de civisme, en invitant chacun à aller vers son médecin traitant pour faire le bilan de ses vaccins et de ceux de son entourage », a indiqué Nora Berra, secrétaire d’État à la Santé lors du lancement de la Semaine européenne de la vaccination, organisée du 26 avril au 2 mai. « La vaccination est insuffisante dans notre pays », a-t-elle souligné. L’explosion actuelle de la rougeole, avec plus de 3 000 cas...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bilan médication

À la Une Bilan de médication : en route vers l'observance Abonné

Le bilan partagé de médication ne semble pas encore être un acte très répandu dans les officines. Prévu par l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique signé en juillet 2017, l’arrêté définissant ses modalités de mise en œuvre n’est paru au « Journal officiel » qu’à la mi-mars. Mais déjà, de nombreux officinaux manifestent leur intérêt pour les formations qui lui sont dédiées. Commenter

Partenaires