Les bijoux qui guérissent interdits de publicité - Une pierre dans le jardin des charlatans

Les bijoux qui guérissent interdits de publicitéUne pierre dans le jardin des charlatans

24.02.2011
  • Les pierres  " magiques » privées d’allégations santé

PLUS BESOIN de médicaments pour se soigner, il suffit de porter des bijoux! Tel était en substance le message qu’une entreprise de Meurthe-et-Moselle diffusait sur Internet. Mais pas n’importe quels bijoux : des bijoux en pierre. L’aventurine contre le lumbago, le jade contre les rhumatismes, la turquoise contre les sciatiques, le lapis-lazuli contre les maux de tête, la serpentine contre les ballonnements, l’améthyste contre les vertiges, l’hématite contre les troubles circulatoires, le...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Réunion

À la Une Gestion de la formation : les dessous d'un choix Abonné

La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) et quatre syndicats de salariés viennent de conclure un accord de branche désignant l’OPCO des services de proximité, de l’artisanat et des professions libérales, alias OPCO Pepss, comme nouvel opérateur de compétences. Celui-ci sera chargé d'organiser et de gérer la formation professionnelle et l'apprentissage des salariés de... 5

Partenaires