Soupçons de fraude fiscale - Une affaire qui empoisonne l’officine

Soupçons de fraude fiscaleUne affaire qui empoisonne l’officine

16.12.2010

Au décours d’une enquête sur des remboursements indus dans une officine du Gard, un vaste système de dissimulation fiscale concernant la comptabilité de pharmacies françaises vient d’être mis au jour. Au cœur de la fraude, le logiciel informatique des officines. Pour l’heure, nul ne peut dire combien d’officinaux ont franchi la ligne jaune.

L’OFFICINE se serait bien passé de cette affaire-là. Mais commençons par les faits. Tout a débuté en 2008, au décours d’un signalement de la Sécurité sociale portant sur un soupçon de fraude à l’ordonnance dans une officine gardoise. Tout aurait pu en rester là. Oui mais voilà, l’enquête a révélé bien plus qu’un simple jeu de facturation et de fausses délivrances. Car les inspecteurs ont également mis en évidence un système intégré au logiciel d’exploitation de l’officine capable de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires