Un nouveau « non substituable » : le « MTE-PH » !

Un nouveau « non substituable » : le « MTE-PH » !

Charlotte Demarti
| 06.02.2020
  • NS

Devant une ordonnance avec un médicament à marge thérapeutique étroite qui ne mentionne pas de « non substituable », le pharmacien peut toutefois délivrer le princeps, à condition d’indiquer sur l’ordonnance la mention « non substituable (MTE-PH) ».

Après le non substituable « MTE », « CIF » et « EFG », l’usine à gaz du non substituable s’enrichit du « non substituable (MTE-PH) ». Ce dernier est un NS que peut apposer le...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Passation

À la Une Que faut-il attendre du nouveau ministre de la Santé ? Abonné

Après plus de deux ans et demi passés à la tête du ministère de la Santé, Agnès Buzyn vient de quitter ses fonctions pour se lancer à la conquête de Paris. Lui succède un autre médecin hospitalier, Olivier Véran, député et rapporteur général de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale. À ce titre, le nouveau ministre de la Santé était l'un des interlocuteurs privilégiés des... 1

Partenaires