Parcours de soins non programmés - Téléconsultation : pour quelles officines ?

Parcours de soins non programmésTéléconsultation : pour quelles officines ?

Hélia Hakimi-Prévot
| 16.01.2020

Si l'officine est un lieu propice au déploiement de la téléconsultation, cette pratique doit s'intégrer dans un projet médical. Le titulaire doit analyser sa pertinence en fonction de la typologie de sa pharmacie et de sa patientèle.

La téléconsultation s'avère utile pour faciliter l'accès aux soins et le suivi médical dans les territoires concernés par une pénurie de médecins, ou encore dans certaines circonstances spécifiques, notamment lorsque les médecins (généralistes ou spécialistes) sont indisponibles.

Depuis quelques années, des entreprises spécialisées - telle que Qare - se sont lancées sur ce créneau, invitant ainsi les officinaux à élargir leurs domaines d'intervention. « Notre solution...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
e-prescription

E-prescription : l'expérimentation française bientôt élargie

La prescription électronique, expérimentée par une centaine de médecins et de pharmaciens dans trois départements, devrait être étendue à d’autres volontaires, toujours dans le même périmètre géographique. L’assurance-maladie... Commenter

Partenaires