Le GEMME dit oui à la substitution biosimilaire par le pharmacien

Le GEMME dit oui à la substitution biosimilaire par le pharmacien

Mélanie Maziere
| 02.12.2019
  • gemme

Après de longs mois de tergiversation, les membres du GEMME - association regroupant la plupart des fabricants de génériques et de biosimilaires - se positionnent en faveur de la substitution biosimilaire par le pharmacien d'officine.

L'évolution est de taille. Jusque très récemment, les adhérents du GEMME ne parvenaient pas à se mettre d'accord au sujet de la substitution biosimilaire à l'officine (lire notre article « abonné »). Des positions très tranchées de part...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacie

À la Une Activité officinale : le calme après la tempête

Après avoir connu deux vagues records correspondant l'une à l'afflux de demandes de paracétamol et de renouvellement d'ordonnances, l'autre à des prescriptions insolites en hydroxychloroquine, l'activité officinale est en chute libre depuis dix jours. Comment faire face à cette situation inédite sans trop de casse ? Commenter

Partenaires