Cosmétiques : les allégations « sans » désormais interdites

Cosmétiques : les allégations « sans » désormais interdites

Mélanie Maziere
| 01.07.2019
  • cosmeto

À partir d'aujourd'hui, les allégations dites « sans » - sans parabène, sans phénoxyéthanol, sans phtalate… - vont disparaître progressivement des emballages et publicités pour les produits cosmétiques, dès lors qu'elles n'apportent pas un réel bénéfice au consommateur.

La réglementation européenne a fixé en 2013 les critères auxquels doit répondre toute allégation de produits cosmétiques : conformité avec la législation, véracité, éléments probants, sincérité, équité...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
  • Record600 millions de hoquets

    Abonné
    hoquet

    C'est un chiffre hallucinant qui rend compte d'une vie de saccades et de tressautements. On estime que Charles Osborne, éleveur de porc... Commenter

  • La Pharmacie du MarchéFin de journée

    Abonné
    croix

    Épisode 7 de notre feuilleton de l'été. La première journée de stage de Julien s'achève à la Pharmacie du Marché. Le dernier patient qu'il a... Commenter

  • PortraitGérard Branlant, un président de club heureux

    Abonné
    Gérard Branlant

    La grande fierté de Gérard Branlant, président d'un club de basket, est de compter 140 licenciés, dans un village de 1 000 habitants. Commenter

Partenaires