Crise des opiacés - Un accord à 225 millions de dollars pour éteindre les plaintes

Crise des opiacésUn accord à 225 millions de dollars pour éteindre les plaintes

Mélanie Maziere
| 11.06.2019

Le laboratoire américain Insys, reconnu coupable d'avoir payé des médecins pour qu'ils prescrivent en grande quantité son spray buccal au fentanyl Subsys, vient de conclure un accord à l'amiable avec le ministère de la Justice américain. Il va payer 225 millions de dollars (200 millions d'euros), étalés sur cinq ans, pour mettre fin aux plaintes au pénal et au civil dont il est l'objet dans cette affaire. Lors du procès qui s'est terminé sur la culpabilité des...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
amazon

Pharmacies de proximité ou Amazon : l'heure des choix

Les pharmacies de proximité risquent de disparaître. C'est ce qui ressort des premiers « amphis de l'officine » organisés ce matin par la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). Le gouvernement va devoir... 8

  • À la UneIndus : bientôt la fin d’une injustice ?

    Abonné
    montage

    Les actions de récupération d’indus par l’assurance-maladie sont une véritable plaie pour l’économie officinale. Elles suscitent, de plus,... Commenter

  • PerfusionLa peluche qui rassure

    Abonné
    peluche

    C'est l'histoire d'une petite fille qui avait peur des piqûres… et qui malheureusement en avait besoin régulièrement. À l'âge de 7 ans,... Commenter

  • HumeurBac : l'effroi

    Abonné

    J'ai souvent pensé que, si j'avais à repasser le baccalauréat, j'échouerais. J'en veux pour preuve les sujets de philosophie de lundi... Commenter

Partenaires