L’ethnomédecine enseignée à la faculté

L’ethnomédecine enseignée à la faculté

Valérie Parlan
| 06.06.2019

À l'origine de la création d'un diplôme universitaire en ethnomédecine à l’université de la Réunion, Laurence Pourchez explique au « Quotidien » l'intérêt des médecines traditionnelles, en complémentarité avec notre vision très mécaniste du soin.

  • interview Laurence Pourchez

Le Quotidien du pharmacien.- Pourquoi avez-vous été à l’initiative du diplôme universitaire en ethnomédecine à l’université de la Réunion ?

Laurence Pourchez.- En 2011, j’étais maître de conférences en poste, sur place, à l’UFR santé. J’ai compris que l’enseignement de l’ethnomédecine manquait terriblement en France. D’ailleurs, à l’époque, seul un DU de même nature existait en Europe, c’était à Brighton en Angleterre. Un vrai paradoxe quand on pense que du côté de l...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
page 2

À la Une Ce qui vous attend en 2020 Abonné

Nouvelles règles du non substituable (NS), TROD angine, substitution des spécialités dites hybrides, ou encore apparition de la dispensation adaptée, de la dispensation sous protocole, et des entretiens pour patients sous anticancéreux oraux… Qu'elles soient d'ordre législatif ou conventionnel, ces modifications annoncent un cru 2020 riche en perspectives ouvrant au pharmacien de nouvelles... Commenter

Partenaires