Les pharmaciens algériens « victimes » des psychotropes

Les pharmaciens algériens « victimes » des psychotropes

Pascal MARIE
| 19.03.2019
  • algerie

La dispensation de psychotropes est un problème majeur pour de nombreux officinaux algériens, comme le rapporte « El Watan » et de nombreux médias du pays.

« Le pharmacien ne bénéficie d’aucune protection aujourd’hui. Il est seul à faire face aux délinquants, à la réglementation en vigueur et aux juridictions ». Le constat dressé par Messaoud Belambri, président du Syndicat national des pharmaciens d’officine (Snapo) en Algérie fait suite à des...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
baisse

ROSP générique : pour la FSPF, le compte n’y est pas

Les pharmaciens toucheront cette année en moyenne 2 213 euros de moins au titre de la ROSP générique. Un effondrement jugé inacceptable par la FSPF. Le paiement de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) pour la... 5

Partenaires