Les pharmaciens algériens « victimes » des psychotropes

Les pharmaciens algériens « victimes » des psychotropes

Pascal MARIE
| 19.03.2019
  • algerie

La dispensation de psychotropes est un problème majeur pour de nombreux officinaux algériens, comme le rapporte « El Watan » et de nombreux médias du pays.

« Le pharmacien ne bénéficie d’aucune protection aujourd’hui. Il est seul à faire face aux délinquants, à la réglementation en vigueur et aux juridictions ». Le constat dressé par Messaoud Belambri, président du Syndicat national des pharmaciens d’officine (Snapo) en Algérie fait suite à des...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
entretiens pharmacie

Les entretiens pharmaceutiques payés « au fil de l’eau » dès 2020

Les syndicats de la profession ont emporté une victoire hier en obtenant la suppression de la rémunération sous ROSP pour les entretiens AVK, AOD, asthme et les bilans partagés de médication. Cette disposition s'applique... 2

Partenaires