Prix des médicaments - Une ONG interpelle le ministre de la Santé suisse

Prix des médicamentsUne ONG interpelle le ministre de la Santé suisse

Mélanie Maziere
| 25.02.2019

L’association Public Eye dénonce les prix élevés des médicaments et propose au ministre de la Santé suisse, Alain Berset, d’utiliser la licence obligatoire pour les rendre plus abordables. Elle a déjà préparé une demande en son nom pour un anticancéreux qu’il n’a plus qu’à déposer devant le tribunal fédéral des brevets.

L’ONG suisse Public Eye a de la suite dans les idées. Fondée en 1968 sous le nom de Déclaration de Berne et rebaptisée en 2016, l'association a pour objectif de s’attaquer sur tous les fronts aux causes de la pauvreté. Ce but l’incite à intervenir dans tous les domaines comme dans celui de la santé. C’est ainsi qu’elle a lancé en mai 2018 une campagne en faveur de l’utilisation de la licence obligatoire, un instrument « permettant la commercialisation de génériques moins...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
agnès buzyn rtl

Vente à l’unité : Agnès Buzyn souligne les difficultés techniques

Invitée du Grand Jury sur RTL, le 17 mars, la ministre de la Santé s’est déclarée favorable à la vente à l’unité pour les antibiotiques et tout autre traitement de courte durée, tout en soulignant les difficultés techniques... 10

Partenaires