Décontractyl, Toplexil… - Les nouvelles bêtes noires de Prescrire

Décontractyl, Toplexil…Les nouvelles bêtes noires de Prescrire

Mélanie Maziere
| 07.02.2019

La revue « Prescrire » publie sa liste noire des médicaments 2019, ceux qui, d’après ses analyses, doivent être supprimés des prescriptions médicales et des délivrances officinales. L’édition 2019 ajoute six médicaments « à écarter » mais en supprime trois autres.

  • stop

Ce sont des médicaments « dont la balance bénéfices-risques est défavorable dans toutes les situations cliniques pour lesquelles ils sont autorisés », précise la revue « Prescrire ». Sa nouvelle liste noire recense 93 médicaments analysés entre 2010 et 2018, dont 82 sont commercialisés en France.

Ainsi Esmya (acétate d’ulipristal), indiqué dans les fibromes utérins, a fait l’objet d’une réévaluation de l’Agence européenne du médicament (EMA), et ne...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires