Données de santé, intelligence artificielle - Un health data hub pour le premier trimestre 2019

Données de santé, intelligence artificielleUn health data hub pour le premier trimestre 2019

Sophie Martos
| 22.10.2018

Le ministère veut élargir l'accès au système national des données de santé (SNDS) par la création d'une superplateforme. Ce hub prendra la forme d'un « guichet unique » et mettra le patrimoine national des données de santé au service de la recherche et des professionnels de santé.

  • ia

Un health data hub, c'est-à-dire un centre de données de santé, va être créé au premier trimestre 2019, ont annoncé en fin de semaine dernière la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, et le secrétaire d'État chargé du numérique Mounir Mahjoubi (désormais rattaché à Bercy). Objectif : élargir l'accès au système national des données de santé (SNDS).

Ce hub « prendra la forme d'un guichet unique » et mettra le patrimoine national des données de santé au...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacie

À la Une Activité officinale : le calme après la tempête

Après avoir connu deux vagues records correspondant l'une à l'afflux de demandes de paracétamol et de renouvellement d'ordonnances, l'autre à des prescriptions insolites en hydroxychloroquine, l'activité officinale est en chute libre depuis dix jours. Comment faire face à cette situation inédite sans trop de casse ? Commenter

Partenaires