Un implant vaginal pour protéger du VIH

Un implant vaginal pour protéger du VIH

Mélanie Maziere
| 18.04.2018
  • Implant vaginal

Des chercheurs canadiens ont mis au point un implant vaginal à libération lente contenant de l'hydroxychloroquine, qui encouragerait les lymphocytes T à ne pas réagir face au VIH, ce qui empêcherait le virus de les corrompre et d'infecter l'organisme.

Selon l'étude sur des lapins, à paraître dans le numéro de mai du « Journal of Controlled Release », l'hydroxychloroquine utilisée au point d'infection permet d'encourager les lymphocytes T à ne pas répondre à l...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires