Fraude à la Sécu : trois ans de prison ferme pour la pharmacienne de Saint-Fons

Fraude à la Sécu : trois ans de prison ferme pour la pharmacienne de Saint-Fons

Marie Bonte
| 13.04.2018
  • Prison

La Cour d’appel de Lyon a condamné à trois ans de prison et au versement d’un million d’euros, la titulaire de la pharmacie de la Poste à Saint-Fons (Rhône). La pharmacienne avait escroqué la Sécurité sociale pour une somme évaluée à 2,2 millions d’euros.

L'affaire avait fait grand bruit en Rhône-Alpes en raison du montant record de la fraude à la Sécurité sociale dont était accusée la titulaire de la pharmacie de Saint-Fons (Rhône). La Cour d’Appel de Lyon a été finalement...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
masque

Distribution de masques dans les pharmacies dès cet après-midi

Le ministère de la Santé appelle les pharmaciens à distribuer des masques - provenant des stocks de l’État - aux professionnels de santé et aux patients définis prioritaires par les autorités. Alors que trois nouveaux cas de... 4

  • À la UneÀ quel âge partirez-vous à la retraite ?

    Abonné
    Michel Anglade

    L'issue des débats sur la retraite qui se prolongent à l'Assemblée nationale reste encore incertaine pour les pharmaciens. La profession... Commenter

  • InhalateurGreen care

    Abonné
    inhalateur

    Non, la « santé durable » n'est pas une promesse de longévité ! Le concept naissant viserait plutôt à élaborer des soins de santé plus... Commenter

  • HumeurLes marathons imbéciles

    Abonné

    Je ne vois pas au nom de quelle tradition (c'est sans doute un héritage de Chirac) on oblige le président de la République à visiter le... Commenter

Partenaires