Federgy exige la fin de la rétrocession

Federgy exige la fin de la rétrocession

Didier Doukhan
| 04.04.2018
  • Retrocession

La Chambre syndicale des groupements de pharmaciens exige la fin de la pratique de la rétrocession et la possibilité pour les officinaux de communiquer plus librement.

Dans un communiqué diffusé à l'issue de la récente réunion des représentants de la profession par Agnès Buzyn, Federgy (Chambre syndicale des groupements et enseignes de pharmacies), demande à la ministre de la Santé « de mettre un terme aux conditions commerciales injustifiées pratiquées...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires