Pédiatrie - Coup de jeune pour le carnet de santé

PédiatrieCoup de jeune pour le carnet de santé

Charlotte Demarti
| 12.03.2018

À partir du 1er avril, une nouvelle version du carnet de santé entre en vigueur. Il intègre l’extension de l’obligation vaccinale à 11 vaccins pédiatriques, mais aussi de nouvelles courbes de croissances et des conseils inédits, tels que préférer l’usage de biberons en verre, éviter les cosmétiques durant les premiers mois de vie et faire dormir l’enfant jusqu’à ses 6 mois dans la chambre parentale.

  • bébé

Nos enfants ont grandi, les obligations vaccinales pédiatriques ont évolué… Pour accompagner ces changements, un nouveau carnet de santé va voir le jour le 1er avril 2018. Ce carnet, gratuit et traditionnellement remis par la maternité ou un médecin, succédera au modèle distribué depuis 2006.

Obligation vaccinale

La principale nouveauté est bien entendu l’intégration des 11 vaccinations obligatoires chez l’enfant, au lieu de 3 auparavant. Ainsi les enfants nés après...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
décryptage

À la Une Le Plan santé décrypté Abonné

Emmanuel Macron a fixé trois engagements prioritaires pour sa réforme baptisée « Ma Santé 2022 ». Ce plan pour réorganiser les soins en France entend placer le patient au cœur du système, mieux articuler la relation ville-hôpital et repenser les métiers et la formation des professionnels de santé. Commenter

Partenaires