Emploi salariés - Les coefficients doivent correspondre aux fonctions

Emploi salariésLes coefficients doivent correspondre aux fonctions

Fabienne Rizos-Vignal
| 08.02.2018

Un salarié est embauché en tant qu’aide laboratoire au coefficient 150 de la convention collective des industries chimiques dont il relève. À la suite de son licenciement, il saisit les tribunaux estimant qu’il aurait dû bénéficier d’un coefficient supérieur.

Dans cette affaire, l’appréciation du litige porte sur l’adéquation entre le coefficient du salarié et ses fonctions.

En l’espèce, au regard des documents qu’il signait au nom du laboratoire, de son degré d’autonomie, de ses relations avec les fournisseurs et les clients, les juges ont considéré que le salarié était sous-classé. Il aurait dû bénéficier, dès son embauche, d’un coefficient accordé aux cadres. Son employeur a donc été condamné à payer un rappel de salaires de l’ordre...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires