À la Une - Pays-Bas : le modèle libéral en question

À la UnePays-Bas : le modèle libéral en question

Denis Durand de Bousingen
| 25.01.2018

Étonnants Pays-Bas : si la plupart des pharmacies hollandaises se distinguent par leur rigueur, voire leur sévérité, ainsi que par les services pharmaceutiques très poussés qu’elles proposent, d’autres empilent sur des palettes des caisses d’OTC en libre-service à prix cassés. Plus déroutant encore, pour la même délivrance, la rémunération des pharmaciens varie selon les officines, et parfois même selon les patients. Voyage au cœur d'un système qui a joué à fond la carte du libéralisme.

  • Pays-Bas papier principal
  • Pays-Bas

Autorisées depuis 1999, les chaînes et les propriétés multiples ont bouleversé le paysage pharmaceutique hollandais, entraînant aussi une augmentation de 25 % du nombre des officines. Inconvénient classique de cette libéralisation : la plupart des créations ont eu lieu dans les villes, laissant apparaître des problèmes d’accès autrefois inconnus dans les zones les plus isolées.

Autre révolution, les assurances sociales publiques ont cédé la place, en 2006, à six...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez 1 Commentaire

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires