Faute de combattants - Le transfert de la pharmacie Barichard est définitif

Faute de combattantsLe transfert de la pharmacie Barichard est définitif

Mélanie Maziere
| 11.01.2018

Treize ans de feuilleton judiciaire, quatre licences annulées en justice, systématiquement renouvelées, une grève de la faim et deux comités de soutien… Élisabeth Barichard a finalement gagné son bras de fer.

C'est le soulagement pour Élisabeth Barichard. Treize années après avoir été autorisée par la préfecture à transférer son officine dans le centre commercial à moins de deux kilomètres de son emplacement originel, la titulaire vient de recevoir un courrier lui annonçant que les confrères opposés à son projet abandonnaient leurs poursuites.

Si la première attaque est venue de l'Ordre des pharmaciens qui a obtenu l'annulation de sa licence en 2007, récupérée en décembre de la même...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ibu

Ibuprofène et kétoprofène aggravent les infections, alerte l'ANSM

Une enquête des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de Tours et Marseille, suggère le « rôle aggravant » de l'ibuprofène et du kétoprofène en cas d'infection. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits... 6

Partenaires