Ordonnances Macron - Le code du Travail réformé

Ordonnances MacronLe code du Travail réformé

Fabienne Rizos-Vignal
| 04.01.2018

Le paysage du droit du travail est considérablement chamboulé avec les ordonnances Macron. La nouvelle organisation du dialogue social est la mesure la plus emblématique puisqu’elle bouscule le poids des normes.

C’est un changement majeur de paradigme. La conclusion des accords d’entreprise est encouragée, y compris dans les TPE et PME qui n’ont pas de salariés syndiqués ou mandatés.

« Le formalisme est simplifié puisqu’une simple consultation du personnel par référendum adopté à la majorité des deux tiers est suffisante », explique Philippe Denry, président de la commission des Relations sociales et de la Formation professionnelle de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
homeo

À la Une Homéopathie : les granules de la discorde Abonné

La tribune fustigeant l'homéopathie signée de 124 professionnels de santé, parue le 18 mars dernier, et soutenue à ce jour par plus de 2 400 personnes, n’en finit plus de faire des vagues. La polémique ne cesse d’enfler et pousse sociétés savantes, agences sanitaires et gouvernement à prendre position sur la place de l’homéopathie dans l’arsenal thérapeutique. 1

Partenaires